Document sans titre
Accueil
Présentation
Réalisations
Publications
Séminaires
Débats
Contact
Untitled Document
Untitled Document

DIEU DANS LA VILLE

 
 
DIEU DANS LA VILLE
Le sujet de l’étude présentée ici est un centre pluri–cultuel communautaire regroupant les lieux de culte des trois religions monothéistes dans le centre ville de Bobigny (Seine Saint Denis), situé sur une partie du centre commerciale actuelle à proximité du centre névralgique des transports en commun à côté de la préfecture.

Le centre commercial s'est imposé aujourd’hui comme un élément primordial au sein de l'espace majeur des villes en se substituant à l'église, à la mairie ou au centre civique avec une banalisation de l'architecture.

La ville alors n'a pas d'identité particulière, la population est privée de lieu de mémoire collective et ne peut pas continuer de construire une Histoire commune.

La banalisation du programme de l'espace majeur de la ville aboutit à la perte de son identité. Le projet consiste donc à redonner du sens à cet espace majeur en proposant "un espace cultuel communautaire" destinés à l’ensemble des balbiniens quels qu’ils soient.

Le programme réunit des lieux de culte correspondant aux différentes cultures des habitants, un centre d'activités civiques, sociales, culturelles et sportives. Le respect des différences de culture peut affirmer que l'intégration ne passe pas par l'assimilation. Si chaque religion dispose d’une salle de culte distincte, les pratiquants partagent tous les autres locaux : bibliothèque, salles de cours, salons de réceptions...

Le projet tente de retisser des liens collectifs par des pratiques religieuses, culturelles et sociales. Il s'agit donc à travers ce programme, de proposer une requalification de l'espace majeur de la ville, de créer un repère et de redonner à la population un symbole à sa ville au travers de l'idée d'une autorité morale moderne.

La sacralisation de cet espace doit retrouver le sens des valeurs communes ; pratiquants et athées doivent y trouver une identité collective.

Cette étude a en plus l’ambition de participer à la cohérence urbaine du territoire en travaillant sur les différents niveaux de dalles et cherche à retrouver une échelle plus humaine.

La modernité des religions monothéistes repose sur la préoccupation constante de l’homme en tant qu’être humain. Il semble donc assez logique de faire en sorte que chaque personne trouve un lieu où elle puisse épanouir sa propre identité au sein non plus d’une communauté isolée mais au sein d’une société intégrée à la ville.

L’espace public fédère un mouvement collectif où chaque individu emprunte le même parcours qui dessert l’ensemble des programmes. Un parvis autour duquel s’érigent les bâtiments et ouvert sur la place administrative offre un nouveau cœur à la ville.

Les lieux de culte sont intégrés à un système urbain dans lequel ils sont clairement identifiables mais ils n’y sont pas autonomisés.

Le projet cherche à retrouver la traditionnelle place de l’église qui demeure la centralité de la ville ancienne en un parvis où le culte est intégré à la ville, dans un esprit de modernité, et surtout adapté à la vie quotidienne.

La diversité des programmes doit amener une population très hétéroclite à se fréquenter et à tisser des liens collectifs. L’ensemble du projet crée un lien et un lieu de vie entre la place administrative préfectorale et le centre commercial. Le parcours emprunté est une montée progressive vers le niveau de référence existant du centre commercial.

Les habitants sont invités à parcourir cet espace chaque jour et chaque heure pour des motifs différents et à en faire un véritable lieu de vie en se l’appropriant.



Edwige Dassonville, architecte DPLG
Revue « Pouvoirs locaux », les Cahiers de la Décentralisation, N°69 II, Mai 2006- p.126
 
 

contact edwige dassonville
  21, rue Trousseau - 75011 Paris
Tel : 33 (0) 1 43 38 00 62 Fax : 33 (0) 1 43 38 00 87
  Email:   contact.edaa@orange.fr
textes et images:   Copyright © Edwige Dassonville